Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Eric Dussert "Une forêt cachée : 156 portraits d'écrivains oubliés" (La Table Ronde - 2013)

12 Mai 2013, 08:25am

Publié par Fabrice Mundzik

Un ouvrage au titre intriguant, un résumé prometteur, une déclaration d'intention louable, autant d'éléments qui ne peuvent qu'inciter l'archéobibliographe à se procurer l'ouvrage d'Eric Dussert, "Une forêt cachée : 156 portraits d'écrivains oubliés", publié par La Table Ronde en mars 2013.

L'instinct du fouineur ne s'est pas trompé, cet ouvrage est un petit bijou.

Sur ce blog, il est question d'Archéobibliographie, Philippe Ethuin parle d'Archéologie textuelle sur AchéoSF, Eric Dussert, lui, évoque des "fouilles archéologiques littéraires". Autant d'appellations pour une seule et unique passion que nous sommes nombreux à partager :

"Héritière d'une longue tradition, l'histoire littéraire est le fait d'« archéologues » que l'on pourrait qualifier de chercheurs de trésors si la formule n'était synonyme de destruction de sites et de gâchis. Exégètes experts ou amateurs, ils se penchent sur des œuvres qui ne font plus les beaux jours de la librairie, les soupèsent et les analysent à l'aune de filtres savants et de sciences du langage toujours plus performantes [...] Bien sûr, les fouilles ne sont pas toujours fructueuses. Quelle que soit la méthode employée (extraction à ciel ouvert de mines brocantières, sondage de monographies et de catalogues, carottage de recueils bibliographiques ou de dictionnaires biographiques, etc.), un nasomètre à spectre large s'avère de première utilité mais ne garantit rien."

156 portraits d'écrivains oubliés...? "Qui sont ces "personnages cardinaux", absents des manuels et des dictionnaires ? Qui sont ces humbles, injustement négligés, vaincus par une postérité désastreuse ? Des romanciers non réédités, certes, mais aussi des directeurs de revue et de collection, des traducteurs, des originaux un peu fous, des fantaisistes, des rentiers, des pauvres, des suicidés, des ronds-de-cuir, des savants et des incultes, des hommes et des femmes, des vieux et des jeunes... tout un monde de mendiants et d'orgueilleux, aux biographies hautes en couleur. Et chacun d'entre eux mérite de figurer dans le paysage littéraire que redessine avec empathie Eric Dussert, un paysage démocratique et sans hiérarchie, dont il repousse l'horizon." [Extrait de "Une autre histoire littéraire", préface de Claire Paulhan]

L'éditeur précise que "Une forêt cachée réunit l'intégralité des portraits qu'Eric Dussert, collaborateur « historique » du Matricule des Anges, y a publiés depuis vingt ans. Directeur de la collection « L'Alambic », il est l'auteur d'un pamphlet remarqué. Comme des enfants. L'âge pédophile du capitalisme (Anabet, 2006), ainsi que l'unique rédacteur de l'Alamblog. Il coordonne la numérisation des imprimés à la Bibliothèque nationale de France". Excusez du peu !

La déclaration d'intention d'Eric Dussert est simple (en théorie) : "par malice, il nous a semblé juste d'établir le tombeau de l'Auteur inconnu. L'appellation est ambivalente et probablement vexatoire — moins toutefois que celle de « raté » que l'on juge bon d'appliquer à des artistes de talent avec une désinvolture très cuistre, justifiée par le seul fait que leur nom n'est jamais parvenu à nos hautes oreilles. En signe de reconnaissance pour les heures de lecture merveilleuses dont nous ont comblés ces êtres à qui personne n'a jamais demandé de suer sang et eau pour nous raconter des histoires, ou pour combler nos esprits d'individus modernes, tirons notre chapeau, et montrons notre reconnaissance sans mauvaise grâce ni insulte."

La mise en pratique n'est pas forcément aisée : "La réception d'une œuvre, problématique essentielle de cet ouvrage, est un processus très subtil et parfois aberrant, où se lient de manière complexe sa nature, la personnalité, la posture, les fréquentations, contacts avec les médias et manœuvres de l'auteur, l'esthétique d'une époque, le répertoire ou lexique utilisé, le rapport à l'actualité, etc."

Eric Dussert explique sa méthode de travail : "j'avais formulé un « cahier des charges » sommaire, afin d'aborder avec un peu de méthode un champ dont je soupçonnais l'étendue et le décoiffé. Je souhaitais ne pas faire prendre des vessies pour des lanternes, ni des écrivaillons aigres pour des idoles blessées. Tout est affaire de paradoxe : « Quel auteur n'est pas lu ? » était ma première question. « Pourquoi ? » était la seconde, le point cardinal de mon questionnement. Un auteur jamais réédité ne suffisant pas à faire un bon candidat, mes choix tenaient nécessairement compte d'aspects esthétiques, notion très personnelle que je dois assumer. À quoi bon signaler un auteur si aucun de ses écrits qui peuvent passer à notre portée ne semble excitant ? Mes critères furent donc assez simples : entreraient dans la cohorte les écrivains non réédités depuis plus de cinquante ans dont un texte au moins mérite qu'un lecteur d'aujourd'hui s'emballe."

Voici la liste des 156 écrivains oubliés de ce "dictionnaire des ombres", dont certains ont déjà été évoqués sur ce blog :

Bernard de Bluet d'Arbères, Caylus, Le chevalier de Mouhy, Etienne de Jouy, Joseph Méry, Philarète Chasles, Charles Rabou, Comtesse Dash, Alphonse Karr, Roger de Beauvoir, Louis-Timagène Houat, Louis Jourdan, Théophile Dondey, Marc Michel, Léo Lespès, Gustave Vapereau, Charles Asselineau, Eugène Mouton, Antonin Rondelet, Alfred Delvau, Charles Monselet, Edmond About, Eugène Chavette, Etienne Eggis, Ernest Menault, Tony Moilin, Adolphe Vard, Aurélien Scholl, Hector France, Eugène Vermersch, Jean Aicard, Emile Goudeau, Marc de Montifaud, Jean Richepin, Maurice Talmeyr, Robert Caze, François de Curel, William Chambers Morrow, Remy de Gourmont, Kenneth Grahame, Gustave Guiches, Emile Pouget, Félix Fénéon, Edouard Estaunié, Jean Ajalbert, Charles de Coynart, Louis Dumur, Léon Frapié, Victor Barrucand, Marcel Lami, Gabriel de Lautrec, Jean-Baptiste Charcot (fils du Docteur Charcot), Claude Anet, Alcanter de Brahm, Mécislas Golberg, Henri Roorda, Marc Stéphane, Gustave-Max Stevens, Teffi, Olivier Diraison-Seylor, Gaston de Pawlowski, André Baillon, Henri Hertz, Flor O'Squarr, Valentine de Saint-Point, Octave Béliard, Gabriel Nigond, Henri Allorge, Irène Hillel-Erlanger, Marie de La Hire, Théo Varlet, Julien Vocance, René Dalize, Ernest Florian-Parmentier, Charles Fegdal, Edouard Ganche, Marie Lenéru, Francis de Miomandre, Hector Talvart, Achmed Abdullah, Jacques Povolozky, Fernand Fleuret, Louis Perceau, Antonin Seuhl, Carni, Jean-Richard Bloch, Pierre Frondaie, Alexandre Mercereau, Henri Béraud, Maurice Dekobra, René-Louis Doyon, Albert t'Serstevens, Paul Achard, René Allendy, Pierre Coutras, Tristan Derême, Marcello-Fabri, Christian Zervos, Germaine Beaumont, Raymond de Rienzi, Régis Messac, André Martel, Claude Cahun, Jean Arbousset, Gabriel Chevallier, Marcel Sauvage, Léon Bopp, Raymonde Linossier, Titaÿna, Constance Coline, Robert Ganzo, Léo Lack, Rafaël Lozano, Albert Paraz, Éric de Haulleville, André Renaudin, Marcelle Sauvageot, Claude Aveline, Gaston Baissette, Pierre Bost, Basile Sainte-Croix, Pascal Pia, Ilarie Voronca, Auguste Boncors, Armand Guibert, Maurice Fombeure, André de Richaud, Henri Parisot, Laurice Schehadé, Jean Duperray, Armel Guerne, Gaston Criel, Gustave-Arthur Dassonville, Georges Henein, Emmanuel Peillet, Roger Rabiniaux, François Valorbe, Loys Masson, Jacques Yonnet, Léo Lipski, Hélène Bessette, John Stewart, Gabrielle Wittkop, Jacques Besse, Damouré Zika, Jean Linard, Daniel Mauroc, Albert Meister, Jean-Louis Brau, Jean-Claude Hémery, Fernand Combet, André Laude, Virginie des Rieux, Bienvenu Merino, Jean-Pierre Martinet et Michel Ohl.

Comme vous pouvez le constater, les frères J.-H. Rosny ne sont pas dans cette liste "d'oubliés". Une bonne nouvelle ! L'aîné apparaît néanmoins dans plusieurs notices : des extraits de ses Mémoires, Portraits et Souvenirs littéraires venant étayer les propos d'Eric Dussert.

"Renverser les préjugés", tel est le but d'Eric Dussert, "j'y serai parvenu si, au sortir des pages qui suivent, chacun éprouve l'envie de lire un auteur qu'il ignorait jusque là". Convaincu, avant la lecture des fiches-auteurs contenus dans cet ouvrage, de la justesse de ces propos, je sors conquis de la lecture de "Une forêt cachée : 156 portraits d'écrivains oubliés". J'ai effectivement découvert des auteurs dont j'ai maintenant envie de lire l'oeuvre. Belle réussite, merci Monsieur Dussert !

***

Synchronicité ? ArchéoSF vient de rééditer "Nouvelles de l'avenir" de Joseph Méry et le dernier Bulletin d'information de Jean-Luc Buard, en date du 11 mai 2013 annonce :

"Vient de paraître : Eric Dussert, « Une forêt cachée, 156 portraits d'écrivains oubliés » (La Table ronde, 605 p.) de Achmed Abdullah (pour Richard D. Nolane) à Jacques Yonnet (pour André F. Ruaud), il y a du monde : il y a même tout le monde, Joseph Méry, W. C. Morrow, Gabriel de Lautrec, Octave Béliard, Marie de La Hire (pas Jean, trop connu !), Régis Messac, G. de Pawlowski, Henri Allorge, Théo Varlet, etc., etc., 156 on vous dit ! Très recommandé."

Eric Dussert "Une forêt cachée : 156 portraits d'écrivains oubliés" (La Table Ronde - 2013)Eric Dussert "Une forêt cachée : 156 portraits d'écrivains oubliés" (La Table Ronde - 2013)

Eric Dussert "Une forêt cachée : 156 portraits d'écrivains oubliés" (La Table Ronde - 2013)

Commenter cet article