Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

J.-H. Rosny et Theodore Child

, 03:04am

Publié par Fabrice Mundzik

Theodore Child, un peu oublié de nos jours, était très présent dans la vie littéraire et artisitique parisienne. Correspondant en France pour le London Telegraph, ainsi que d'autres journaux londoniens, il écrivait aussi régulièrement pour Harper's Magazine.

Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur :

L'Art : "A note on Impressionist painting" (janvier 1887), "Modern French sculpture" (janvier 1888), "American artists at the Paris Exhibition" (septembre 1889), "Modern Russian art" (décembre 1889), "The winged victory of Samothrace" (mars 1890), "Some modern French painters", "Art and criticism" (1892), etc...

L'Architecture : "The Comédie Française" (avril 1887), "Chantilly. The château and the collections" (novembre 1887), "Limoges and its industries" (octobre 1888), "The Hôtel Drouot" (février 1889), "Characteristic Parisian cafés" (avril 1889), etc...

La vie parisienne : "Duelling in Paris" (mars 1887), "Along the Parisian boulevards" (novembre 1892), "Paris along the Seine" (octobre 1892), "Proletarian Paris" (janvier 1893), etc...

Theodore Child a terminé sa vie en écrivant de nombreux récits de voyages, retranscrivant ses impressions in situ. Comme, par exemple, "Summer holidays, travelling notes in Europe" (1889), "Impressions of Berlin" (août 1890), "Impressions of Peru" (janvier 1891), "The Spanish-American republics" (1891), "Argentine provincial sketches" (avril 1891), "The Republic of Uruguay" (mai 1891), etc...

Certains de ses récits ont été publiés en France, comme "Autour du Monde : Au Chili, impressions d'un voyageur" dans Le Figaro. Supplément littéraire du dimanche n°42 du 17 octobre 1891.

C'est lors d'un de ses voyages que Theodore Child trouva la mort. Il est décédé à Ispahan, victime du choléra.

"The death is announced of Mr. Theo dore Child, the traveller and magazine writer. Mr. Theodore Child, though a British citizen by birth, was best known by his contributions to American journals and magazines. He wrote for Harper last year the brilliant articles on South America, and his last two articles were papers on "Literary Paris". He was a well-known traveller."  (1)

Theodore Child a aussi très bien décrit la vie littéraire en France, et c'est ici qu'apparaissent les frères J.-H. Rosny.

Dans ses articles "Literary Paris", publiés dans Harper's Magazine de août 1892 et de septembre 1892, il présente ainsi J.-H. Rosny :

"It is with all the more interest and sympathy that we note among the younger men, the growing talent of M. J. H. Rosny, who has already shown in his novels Nell Horn, Le Bilatéral, Marc Fane, etc., a puissant intellect, a capacity of thought, a moral elevation, and a literary talent that make him one of the strongest candidates for fame and power. M. Rosny is one of the few young literary artists who have a sense of the duties of literature ; he has in a high degree the ambitions of exerting moral influence on his contemporaries, and the desire to play a rôle in that restoration of moral literature, or of literature with a purpose, which seems inevitable sooner or later, given the excesses of the theory of art for art's sake."

Un beau portrait, très flateur, il faut tout de même préciser que Theodore Child fréquentait, lui aussi, le Grenier de Goncourt. J.-H. Rosny aîné note d'ailleurs dans son Journal :

"Child m'assure qu'on est très troublé dans le salon G. de ce que je connais des choses qu'ils ne connaissent pas. Ils sont inquiets ils ont des craintes, comme si leur littérature était en danger de mort, en danger d'être minée par une nouveauté."

Les notes du Journal de J.-H. Rosny aîné, par Jean-Michel Pottier (2),  précisent que Theodore Child est représenté dans "Le Termite" sous le sobriquet "Kidd".

Le Journal de Edmond et Jules de Goncourt le cite aussi à plusieurs reprises : "De Goncourt fera un livre et vous, Child, vous le traduirez en anglais."  (3)

Dernier point, et non des moindres, il faut savoir que c'est grâce à Theodore Child que deux articles, signés J.-H. Rosny, ont été publiés dans Harper's Magazine :

  • "Socialism in London" in Harper’s magazine n°453 de février 1888
  • "Nihilists in Paris" in Harper’s magazine n°495 de août 1891

Ces textes ne sont pas des traductions, mais ont été écrits directement en anglais par les deux frères. Afin d'éviter le raccourci habituel, non ils ne sont pas de la main du seul aîné et non Joseph-Henri n'était pas le seul à écrire directement en anglais.

Soyons même encore plus précis : la majorité des traductions de textes d'origine anglaise (ou d'une autre langue) signées J.-H. Rosny sont de J.-H. Rosny jeune. Incroyable, non ? Voilà qui chamboule les idées reçues... (4)

Pour lire ces deux textes :

 

(1) The Sydney Morning Herald du 9 November 1892

(2) En mars 1887 in "Journal de J.-H. Rosny Aîné - Cahiers 1880-1897", édition établie et annotée par Jean-Michel Pottier (Du Lérot Editeur - 2008)

(3) En date du 23 août 1884 in Edmond et Jules de Goncourt "Journal T.2" (Robert Laffont, Bouquins - 1989)

(4) Par exemple : A.-K. Green, Philippe Oppenheim, William Shakespeare, Dante, etc...

J.-H. Rosny et Theodore Child (1886-1892)J.-H. Rosny et Theodore Child (1886-1892)

J.-H. Rosny et Theodore Child (1886-1892)

J.-H. Rosny et Theodore Child (1886-1892) : "This cup commemorates the death of the American author and critic, Theodore Child (1846-92)"J.-H. Rosny et Theodore Child (1886-1892) : "This cup commemorates the death of the American author and critic, Theodore Child (1846-92)"

J.-H. Rosny et Theodore Child (1886-1892) : "This cup commemorates the death of the American author and critic, Theodore Child (1846-92)"