Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

J.-H. Rosny aîné, réponse à l'enquête "La préoccupation homosexuelle s'est-elle développée depuis la guerre ?" (1926)

27 Novembre 2013, 14:04pm

Publié par Fabrice Mundzik

Réponse de J.-H. Rosny aîné à l'enquête "La préoccupation homosexuelle s'est-elle développée depuis la guerre ?", publiée dans Les Marges n°141 du 15 mars 1926 :

Avez-vous remarqué que la préoccupation homosexuelle se soit développée en littérature depuis la guerre ? A quelles causes attribueriez-vous le développement de cette préoccupation ?

Pensez-vous que la présentation, dans le roman, dans la poésie ou au théâtre, de personnages invertis puisse avoir une influence sur les mœurs ? Est-elle nuisible à l'art ?
Si vous croyez qu'on doive combattre cette tendance, par quels moyens ? Si vous croyez qu'on doive la tolérer, pour quelles raisons ?

Que pensaient donc de nos congénères les beaux esprits en 1926 ?

Résultats de cette enquête :

Encore qu'il soit difficile d'établir des catégories nettement tranchées, les trente-six écrivains consultés peuvent être ainsi catalogués :

— Neuf d'entre eux nous sont favorables à des degrés divers ;

— Quatorze nous sont défavorables à des degrés divers ;

— Sept ont fait des réponses très nuancées, dont il est permis de penser que le côté sévère n'avait d'autre but que de compenser, en cette époque de rigorisme, le libéralisme exprimé d'autre part ;

— Six se sont pratiquement dérobés, mais trois d'entre eux conseillent la tolérance.

J.-H. Rosny aîné est classé dans la catégorie des "Réponses favorables" :

J.-H. Rosny aîné

"Il me semble en effet que la préoccupation homosexuelle est actuellement assez développée en littérature, mais je ne crois pas que "la mesure soit comble" !

Les causes ? Je l'ignore, car fichtre les femmes ne manquent point !

Nuisibles à l'art ? Je ne vois pas...

Combattre cette tendance ? Vains efforts.

L'indifférence serait le meilleur remède.

Personnellement la littérature des invertis me cause une mélancolie, qui va jusqu'à l'ennui... Comme dit l'autre "Je n'aime pas ça." Mais qu'est-ce que mon sentiment prouve ?"

Une réponse plutôt neutre, mais en rien défavorable, de la part du vieux Maître qui avait à l'époque de cette enquête 70 ans.

En complément de lecture, lire la réponse d'Octave Uzanne : Octave Uzanne et l'homosexualité en littérature : Les Marges, mars-avril 1926 sur le site de référence dédié à Octave Uzanne (1851-1931) et géré par Bertrand Hugonnard-Roche.

J.-H. Rosny aîné - Réponse à l'enquête "La préoccupation homosexuelle s'est-elle développée depuis la guerre ?" in Les Marges (1926)

J.-H. Rosny aîné - Réponse à l'enquête "La préoccupation homosexuelle s'est-elle développée depuis la guerre ?" in Les Marges (1926)

J.-H. Rosny aîné - Réponse à l'enquête "La préoccupation homosexuelle s'est-elle développée depuis la guerre ?" in Les Marges (1926)

J.-H. Rosny aîné - Réponse à l'enquête "La préoccupation homosexuelle s'est-elle développée depuis la guerre ?" in Les Marges (1926)

Commenter cet article