Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

J.-H. Rosny aîné "Serge Lehman présente La Guerre des règnes" (Bragelonne - 2012)

15 Février 2013, 13:30pm

Publié par Fabrice Mundzik

"La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus La Guerre du Feu" est une anthologie proposée et présentée par Serge Lehman.

Elle fut publiée chez Bragelonne, dans la collection Les trésors de la SF. L'achevé d'imprimer indique avril 2011 (!!!) pour un Dépôt légal en mai 2012.

Sommaire :

  1. Serge Lehman - Note liminaire
  2. La Guerre du feu
  3. Les Compagnons de l'univers [extrait]
  4. Les Xipéhuz
  5. Le Trésor dans la neige
  6. Le Voyage [1]
  7. Nymphée
  8. Les Profondeurs de Kyamo [2]
  9. La Contrée prodigieuse des cavernes
  10. La Légende sceptique [extrait]
  11. La Jeune vampire
  12. Un Autre monde
  13. Le Cataclysme
  14. La Force mystérieuse [2] (1)
  15. La Légende sceptique [extrait]
  16. Les Navigateurs de l'infini
  17. Les Astronautes
  18. La Légende sceptique [extrait]
  19. La Mort de la Terre
  20. Serge Lehman - Postface : Une littérature plus complexe et haute

 

Cette anthologie, digne descendante de celle publiée par Jean-Baptiste Baronian en 1973 (Serge Lehman reconnaît d'ailleurs cette influence à la fin de sa postface) et qui est nominée dans la catégorie Prix spécial du Grand Prix de l'Imaginaire 2013, est parfaitement adaptée aux nouveaux lecteurs (lire un extrait de la critique publiée sur Les Vagabonds du Rêve ci-dessous), mais n'apporte pas grand chose aux amateurs du vieux Maître.

Les informations et réflexions apportées par Serge Lehman sont intéressantes, parfois discutables, mais font réfléchir, ce qui n'est pas un mal en soi !

Il y a néanmoins, à mon plus grand regrets, quelques choix et erreurs étonnants de la part d'un des créateurs de "La Brigade chimérique", passionné d'anticipations anciennes. Soyons clair, si cette anthologie est parfaite pour s'initier aux textes écrits par les frères Rosny (il semble important de le répéter !), elle n'est pas adaptée aux connaisseurs pointilleux et exigeants (2).

"Petit" détail qui me chatouille quelque peu : il n'y a aucun texte inédit ou rare, mais uniquement des textes réédités régulièrement, que l'on peut trouver très facilement et à moindre coût. De plus, si cette sélection de textes est intégralement attribuée à J.-H. Rosny aîné, il faut préciser que "Nymphée" a été écrit en 1893 en collaboration avec J.-H. Rosny Jeune.

A ce sujet, se référer au dossier "Que nous enseigne la convention littéraire de 1935 ?" publié dans Le Visage Vert n°23 de novembre 2013.

Précisons aussi que "Les Profondeurs de Kyamo [2]", "La Contrée prodigieuse des cavernes", "Le Voyage [1]" et "Le Trésor dans la neige" composent le cycle des aventures de l'explorateur d'Alglave.

"Les Profondeurs de Kyamo [2]" est une version tronquée et réécrite.

Il manque un cinquième texte, "Le Langage des singes", publié pour la première fois depuis plus d'un siècle, accompagné de la version originale intégrale de "Les Profondeurs de Kyamo [1]" dans Les Conquérants du feu et autres récits primitifs [La Légende des Millénaires, 1 - Origines] (Les Moutons électriques).

Pour le reste, quelques erreurs de dates mais surtout la phrase "on le retrouve à Bordeaux" qui a du mal à passer... Bref, inutile de s'étendre, ces fameux lecteurs pointilleux et exigeants ne représentent qu'une infime part du lectorat potentiel de cette anthologie.

Saluons plutôt cette édition qui permet de proposer à nouveau dans les librairies (virtuelles ou physiques) un beau volume contenant 14 textes signés Rosny. Rien que pour ça, je remercie Monsieur Serge Lehman, pour le reste, pointilleux je suis, pointilleux je reste (il le sait, nous avons échangé par mail l'année dernière). En conclusion, "La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus : La Guerre du feu" présenté par Serge Lehman est un bon moyen de découvrir (et pourquoi pas faire découvrir) l'univers rosnyien. Et c'est bien là l'essentiel !

 

(1) Il s'agit de la version abrégée par J.-H. Rosny aîné parue dans "Les Autres vies et les autres mondes" (Crès - 1924) et non de la version complète publiée par Plon (1914).

(2) Parfois appelés lecteurs "chiants"... Statut, pour ma part, que j'assume sans aucun souci.

Serge Lehman présente "La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus : La Guerre du feu" (Bragelonne - 2012)Serge Lehman présente "La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus : La Guerre du feu" (Bragelonne - 2012)

Serge Lehman présente "La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus : La Guerre du feu" (Bragelonne - 2012)

Une anthologie d'autant bienvenue qu'on ne sait pourquoi l'auteur est quasiment passé aux oubliettes alors même qu'il fut un des pères fondateurs de la science-fiction, d'où le prix Rosny d'ailleurs.

J'ai donc abordé ma lecture avec un a priori tout à fait favorable sans être sûre que le passage des années lui serait bienveillant.

Mais c'est le cas ! L'apréhension n'est pas esquissée que l'enchantement lui succède. Il est difficile d'expliquer qu'une écriture aussi surannée soit paradoxalement l'expression même de la jeunesse du monde, mais c'est le cas.

Les Vagabonds du Rêve

Serge Lehman présente "La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus : La Guerre du feu" (Bragelonne - 2012)

Serge Lehman présente "La Guerre des règnes de J.-H. Rosny aîné inclus : La Guerre du feu" (Bragelonne - 2012)

Commenter cet article

Sirsasans 12/04/2013 01:24

Cette anthologie comporte un défaut majeur : le choix éditorial de publier "La force mystérieuse" dans une version abrégée. Dans cette version abrégée, le livre comporte seulement 5 chapitres (une trentaine de pages), alors que dans sa version complète il en possède 17 (une centaine de pages, à format équivalent). Et ce n'est, bien sûr, pas qu'un manque quantitatif, c'est surtout un manque qualitatif. En effet, les chapitres manquants recèlent des élément décisifs de l'imaginaire et de la pensée de Rosny. Pour ne citer que les plus marquants, ces éléments sont : le groupisme (réflexion originale sur les phénomènes d'empathie sociale), le carnivorisme (aspect devenu ensuite classique dans les romans post-apocalyptiques), le parasitisme (emprise d'une entité extra-terrestre sur le psychisme humain, aspect lui aussi amplement exploité ensuite par la littérature de science-fiction). Et surtout, le plus grave est que la version abrégée prive le lecteur de la véritable fin du roman, où s'expose un sentiment typique des oeuvres de Rosny : cette étrange mélancolie à l'idée de voir disparaître une forme de vie vaincue et mourante, comme par exemple à la fin de "L'assassin surnaturel", des "Xipéhuz" ou de "La mort de la Terre". C'est tout de même un comble pour une anthologie centrée sur le thème de la "guerre des règnes" que de passer sous silence ce sentiment qui apparaît précisément au moment où l'un des "règnes" a perdu sa "guerre" contre l'autre et est amené à disparaître. Enfin, l'anthologie ne précise pas ouvertement son choix éditorial : un lecteur peu renseigné peut très bien croire qu'en lisant la version abrégée il a lu l'intégralité du roman, s'il ne sait pas par ailleurs qu'il existe une version longue. Cela s'appelle induire le lecteur en erreur et, selon les critères d'un travail d'édition sérieux, c'est là plus qu'un défaut, c'est une véritable faute éditoriale.

F. Mundzik 12/04/2013 08:31

Tout à fait, d'ailleurs dans la revue Quinzinzinzili n°18 (j'en parle ici ; http://jhrosny.overblog.com/quinzinzinzili-n-18-2012) Jean-Guillaume Lanuque indique, dans sa critique du recueil, que "la nature de la catastrophe n'est pas totalement explicitée, tout comme le récit de ses conséquences à travers le globe". J'avais précisé : "il s'agit de la version abrégée par J.-H. Rosny aîné parue dans "Les Autres vies et les autres mondes" (Crès - 1924) et non de la version complète publiée par Plon (1914). Dans la version originale, ces points sont abordés et détaillés, mais l'édition de Serge Lehman ne le précise pas.". Je suis entièrement d'accord avec vous : "un lecteur peu renseigné peut très bien croire qu'en lisant la version abrégée il a lu l'intégralité du roman", ce choix éditorial, non spécifié, est trompeur. Mais cette anthologie reste (globalement) une bonne idée et permet de remettre dans le circuit des textes de J.-H. Rosny aîné introuvables (en neuf) depuis une trentaine d'années (qu'on peut tout de même trouver en occasion sans trop de difficulté). Je regrette surtout le manque de d'inédits, de textes rares.....