Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Critique de "Helgvor du fleuve Bleu" par Yves Gandon (1932)

7 Juin 2014, 15:36pm

Publié par Fabrice Mundzik

Critique du roman Helgvor du fleuve Bleu, de J.-H. Rosny aîné, par Yves Gandon. Publication dans Les Nouvelles littéraires, artistiques et scientifiques du 4 juin 1932 :

 

Helgvor, du fleuve Bleu
par J.-H. Rosny aîné

Helgvor, du fleuve Bleu, fait partie de la tribu des Ougmar, à laquelle le clan des Tzoh enlève les femmes par surprise. Glavâ, jeune fille Tzoh, de son côté, fuit les hommes de sa race pour sauver sa sœur, Aruhao, menacée d'être immolée aux « Vies cachées ». Rejointe et sur le point d'être sacrifiée, Helgvor la trouve sur son chemin et la sauve. Le jeune guerrier, par la suite, accomplit mille exploits, prend la plus grande part à l'extermination des Tzoh, et après avoir tranché la question de suprématie entre lui et le gigantesque Heïgoun qui convoitait Glavâ, se trouve assez heureux pour que l'auteur mette le point final à son histoire.

On peut décerner à Helgvor les mêmes éloges que méritèrent jadis la Guerre du Feu ou le Félin géant. La même étonnante atmosphère y règne, et la verdeur d'imagination du seul véritable poëte épique de notre temps ne s'y dément pas une minute. Mais aussi le style en parait singulièrement plus ferme, complètement délivré des fâcheuses afféteries du « style artiste ». Et quelle fraîcheur dans ces descriptions de paysages de la jeunesse de l'humanité !

J.-H. Rosny aîné reste un maître. — (Flammarion.)

Yves Gandon

Cette critique fut reprise dans le Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique (BAAAF) n°28 de juin 2002

Critique de "Helgvor du fleuve Bleu" par Yves Gandon (1932)

Critique de "Helgvor du fleuve Bleu" par Yves Gandon (1932)

Commenter cet article