Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron (1887)

14 Décembre 2013, 12:32pm

Publié par Fabrice Mundzik

Nos remerciements à Bertrand Hugonnard-Roche (Librairie Ancienne et Moderne - L'amour qui bouquine) qui nous a transmis cette information, ainsi que les scans.

Voici une critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut", par Bernard-Henri Gausseron, publiée dans le n°85 de la revue Le Livre, bibliographie moderne, d'Octave Uzanne le 10 janvier 1887.

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Nell Horn, de l'armée du salut, par J.-H- ROSNY.

Roman de mœurs londoniennes. Paris, E. Giraud et Cie, 1886.

Un vol. in-18. — Prix : 3 fr. 50.

Nell Horn est une petite ouvrière, fille d'une mère qui se saoule et d'un père, agent de police, qui s'enivre. Ces deux intoxiqués se battent férocement du soir au matin ; les enfants attrapent les éclaboussures. Après s'être fanatisée des prédications des sectateurs de la maréchale Booth et avoir traîné en leur compagnie au milieu des roughs des mauvais quartiers de Londres, elle s'en retire, écœurée de leur hypocrisie et de leurs vices, qu'elle a, malgré elle et jusqu'au bout, découverts.

Elle revient dans son enfer familial, rencontre un Français qui, non sans scrupules, la prend pour maîtresse, en a un enfant et s'en va où ses intérêts et ses affections antérieures l'appellent, l'abandonnant à une misère, qui, malgré ses longs combats, son héroïsme et son désespoir, doit fatalement aboutir à la prostitution.

On retrouve dans ce livre tout ce que les peintres des mœurs londoniennes nous ont habitués à voir d'horreurs et de dégoûtantes ignominies. En outre du caractère de l'héroïne, infiniment plus pure et plus charmante que les romanciers naturalistes n'en conçoivent d'ordinaire, la seule originalité de ce roman est le parti pris de l'auteur de traduire par des mots français les idiotismes les plus particuliers à la langue anglaise. Il en résulte des phrases qui ne sont plus anglaises, mais qui ne sont pas devenues françaises du tout.

Exemples: « O lord ! ayez merci sur nous ! » — « Je frapperai vos sanglantes cervelles dehors. » — « Le garde noir ! » (J'ai mis quelque temps à comprendre que cela voulait dire Blackguard !) — « Je vais prendre un verre de demi et demi » (half-and-half, deux sortes de bières mélangées par parties égales). — « Trois pen'orth de whisky », etc., etc.

Dans la langue de l'auteur, une casserole est une sauce-paw et le pavé s'appelle pavement. Il a, quand il veut parler français, des expressions qui ont une étrange saveur et qui semblent outlandish (on voit que le mal est contagieux). C'est ainsi qu'on trouve chez lui « la désuétude du jour » ; « une sonorité de Jérusalem céleste restait trembler sur elle » ; « l'agression, mineure de nombre, eut le désavantage » ; « il pleuvinait dehors » ; « la cendreuse lumière » ; et autres phrases éminemment suggestives, que je n'en finirais pas de citer.

B.-H. G.

A découvrir aussi cette édition originale de "Nell Horn, de l'Armée du salut", dédicacée à Octave Uzanne, ainsi que L'exemplaire retrouvé de Nell Horn de J.-H. Rosny (1886) dédicacé à Octave Uzanne sur le site de Bertrand Hugonnard-Roche, dédié à Octave Uzanne (1851-1931), qu'il met à jour très régulièrement.

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Critique de "Nell Horn, de l'Armée du Salut" par Bernard-Henri Gausseron in Le Livre n°85 du 10 janvier 1887

Commenter cet article