Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
J.-H. Rosny

Les erreurs du roman : "Dans les rues" de J.-H. Rosny aîné (1913)

10 Août 2013, 12:30pm

Publié par Fabrice Mundzik

Un échange intéressant, entre un chroniqueur du journal Le XIXe siècle et J.-H. Rosny aîné, à propos du roman "Dans les rues"  :

Dans Le XIXe siècle du 19 juin 1913 : "Les erreurs du roman"

Des journaux contaient hier matin une prétendue mésaventure de M. Cochon, blessé, disaient-ils, d'un coup de couteau par un apache, comme il emménageait une famille pauvre dans le parc Montsouris.

Le reporter imaginatif, qui inventa cette fausse nouvelle, partageait probablement sur ce coin de Paris les préventions de M. Rosny aîné, qui en fait un quartier général de malfaiteurs.

Voici, en effet, un passage de son roman récemment paru Dans les rues :

« Nous éviterons toute promenade nocturne dans la zone où évoluent ces gredins impubères et vicieux, les rues du Lunain, Sarrette, Marie-Davy, le boulevard Brune, avec pour quartier général le parc Montsouris. »

Seulement, il y a une rectification à faire à ce sombre tableau, c'est que la rue du Lunain, aux immeubles tout neufs, tranquille et élégante comme une rue du Passy nouveau, ne connaît pas plus d'apaches que la rue Marie-Davy, paisible voie provinciale. Quant à la rue Sarrette, elle a l'honneur et le bonheur d'abriter le commissariat de police du quartier !

Et dire que Rosny habite l'arrondissement depuis longtemps ! Il est mieux documenté sur la préhistoire.

Réponse de J.-H. Rosny aîné dans Le XIXe siècle du 22 juin 1913 :

Nous recevons de M. J.-H. Rosny aîné, la lettre suivante que nous nous faisons un plaisir de reproduire :

Monsieur,

Dans une note intitulée les Erreurs du Roman, le Rappel cite, comme extrait de mon livre Dans les Rues, le passage suivant :

« Nous éviterons toute promenade nocturne dans la zone où évoluent ces gredins impubères et vicieux, les rues du Lunain, Sarrette, Marie-Davy, le boulevard Brune, etc., etc. »

Cette phrase n'existe pas dans mon roman. Je n'ai signalé aucune rue de Montrouge comme étant un repaire de bandits. J'ai seulement montré de jeunes malandrins passant plus ou moins occasionnellement par telle ou telle rue. Il y a des apaches à Montrouge comme dans tout Paris, mais Montrouge n'est aucunement un fief d'apaches.

J'ai habité le 14e arrondissement pendant 27 ans ; j'y ai fait des promenades sans nombre ; malgré cela, il est possible que j'aie commis quelques erreurs, errare humanum est, mais pas des erreurs de cette dimension !

Bien cordialement.

J.-H. Rosny aîné.

Les erreurs du roman : "Dans les rues" de J.-H. Rosny aîné in Le XIXe siècle (juin 1913)

Les erreurs du roman : "Dans les rues" de J.-H. Rosny aîné in Le XIXe siècle (juin 1913)

Commenter cet article