Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Le Carillon du boulevard Brune n°9 (1894)

9 Novembre 2013, 15:31pm

Publié par Fabrice Mundzik

Le Carillon du boulevard Brune n°9, Bulletin bibliographique de la "Collection Guillaume", fut publié en mars 1894.

Le directeur de la revue est J. de Boriana, secrétaire de la rédaction du journal Le Bambou : il s'agit d'un alias de J.-H. Rosny aîné. De ce fait, certains textes non signés sont, peut-être, de sa main (ou de celle d'Edouard Guillaume ?).

Sommaire :

Anonyme - Avis important

Anonyme - Prière de lire

Anonyme - Bibliographie (Vient de paraître : Le Songe d'une nuit d'été, de William Shakespeare ; Sakountal, traduction libre de P.-E. Foucaux ; Le Bambou n°X)

J. de Boriana - Bulletin bibliographique

Anonyme - Echos

Anonyme - Les Etrennes des abonnés du Carillon

Anonyme - Série Orientale de la Collection Nelumbo

Anonyme - Nouvelle Collection : L'Euryale

A. Daumas - Exposition des Aquarelles Originales de la Collection Guillaume

Anonyme - Petite correspondance

J. Darville - Un Conseil par Carillon

Le Sonneur - Cloches et clochettes

Petite tribune littéraire

Un Instituteur - Au Carillon

Julien Mauveaux - Tabubu

Jean de Ploermel - Sonnet en vieux françois

Raymond Bardanne - Au Carillon

Madame P... de Champvans-les-Dôles - Aux Rimeurs du Carillon

Anonyme - Reliure

J.-H. Rosny - La Substitution

Anonyme - Liste des ouvrages parus dans la "Collection Guillaume".

Deux gravures sont extraites de Le Bambou. Elles correspondent à un article signé Souryâ : "La Seine – Les Misérables" paru dans le n°10.

Souryâ est un pseudonyme utilisé par J.-H. Rosny aîné.

Le Bulletin bibliographique annonce : "Ce mois-ci, le "grand Will", comme disent les Anglais — Shakespeare — parait pour la première fois dans notre Collection. Nous avons cru devoir choisir, pour cette première tentative, Le Songe d'une nuit d'été.

Avons-nous besoin de dire le charme de cette fantaisie, la poésie éclatante, profonde, imprévue du plus libre génie qui fut jamais ?

Le Songe d'une nuit d'été est magnifiquement illustré par Picard, le maître digne d'interpréter l'éblouissante féérie."

Quatre gravures extraites de "Le Songe d'une nuit d'été" sont reproduites :

"Le Songe d'une nuit d'été" de William Shakespeare fut traduit anonymement par les frères J.-H. Rosny. Cette information est dévoilée par la Convention littéraire de 1935. L'ouvrage fu publié en 1894 aux éditions Dentu, dans la Petite collection Guillaume.

A ce sujet, se référer au dossier "Que nous enseigne la convention littéraire de 1935 ?" publié dans Le Visage Vert n°23 de novembre 2013.

"Série Orientale de la Collection Nelumbo" n'est pas signé, mais semble bien être de J.-H. Rosny aîné : "Quelques lecteurs nous demandent des renseignements sur Printemps parfumé, le Porteur de Sachet, Tabubu, l'Exil de Rama, etc. Pourquoi ces lecteurs ne lisent-ils pas les préfaces ? [...]"

Il faut savoir que "Tabubu" (1893) et "L'Exil de Rama" (1893) furent traduits par J.-H. Rosny aîné, "Printemps parfumé" (1892) par J.-H. Rosny Jeune et "Le Porteur de Sachet" (1892) par les deux frères J.-H. Rosny. Les titres cités sont bien ciblés, ce qui laisse planer le doute sur l'auteur de cet article !

"L'Ephémère mariage" fut réédité en 1938 sous le nom J.-H. Rosny aîné.

Le Carillon du boulevard Brune n°9 (1894)

Le Carillon du boulevard Brune n°9 (1894)

Commenter cet article