Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Le Carillon du boulevard Brune n°8 (1894)

9 Novembre 2013, 14:15pm

Publié par Fabrice Mundzik

Le Carillon du boulevard Brune n°8, Bulletin bibliographique de la "Collection Guillaume", fut publié en février 1894.

Le directeur de la revue est J. de Boriana, secrétaire de la rédaction du journal Le Bambou : il s'agit d'un alias de J.-H. Rosny aîné. De ce fait, certains textes non signés sont, peut-être, de sa main (ou de celle d'Edouard Guillaume ?).

Sommaire :

Anonyme - Avis important

Anonyme - Prière de lire

Anonyme - Bibliographie (Vient de paraître : Entre les frises et la rampe, par Alphonse Daudet ; La Mort d'Ivan Iliitch, par Tolstoï, traduction de J. Darville)

J.-H. Rosny - Alphonse Daudet

J. de Boriana - Entre les frises et la rampe

Alphonse Daudet - Entre les frises et la rampe [extraits]

Le Sonneur - Cloches et clochettes (extraits d'une lettre du Prince Bojidar Karageorgevitch)

Anonyme - Extrait d'une lettre de Vienne, datée du 24 janvier 1894

Anonyme - Exemplaires sur Chine et Japon

Anonyme - Les Etrennes des abonnés du Carillon

Anonyme - Petite correspondance

A. Daumas - Menues critiques

Anonyme - Avis

Petite tribune littéraire

M. - Acrostiche

Gabriel Drageon - Quatrain

A.P. Roy - Noël au Carillon du Boulevard Brune

R. Cogne - Visions

J. R. - Au bord du Lac

E. C. - Le Nelumbo

C. de H. - Commandements au Carillon (par un joyeux Collégien)

E. Garnier - Voeux carillonnants

E. R. - Sonnet

Madame P... - Au Carillon

A. L. - L'Heure exquise

J.-H. Rosny - La Mangeuse d'hommes [2] (version tronquée)

Un hors-texte est extrait de "La Mort d'Ivan Iliitch" de Tolstoï. Ce texte fut traduit par J. Darville et publié en 1894 aux éditions Dentu, dans la Petite collection Guillaume. La convention littéraire de 1935 attribue cette traduction à J.-H. Rosny aîné.

A ce sujet, se référer au dossier "Que nous enseigne la convention littéraire de 1935 ?" publié dans Le Visage Vert n°23 de novembre 2013.

Le Sonneur (qui se cache derrière ce pseudonyme ??? aucune information sérieuse à ce jour...) annonce : "Ce matin en traversant les bureaux, j'ai entr'apperçu sur la table du patron un lot d'aquarelles adorables destinées à illustrer Le Songe d'une Nuit d'été de Shakespeare... l'eau m'en est venue à la bouche..."

"Le Songe d'une nuit d'été" de William Shakespeare fut traduit anonymement par les frères J.-H. Rosny. Cette information est dévoilée par la Convention littéraire de 1935. L'ouvrage fu publié en 1894 aux éditions Dentu, dans la Petite collection Guillaume.

L'extrait d'une Lettre de Vienne, datée du 24 janvier 1894 indique que "Rêve et Vie, Tabubu ont disparu de toutes les devantures du jour au lendemain comme par enchantement. En vingt-quatre heures tout a été vendu.

Au bout de huit jours, nouvelle réapparition et nouvel enlèvement presque instantanné [...] Tabubu, ici comme ailleurs, a excité la plus vite curiosité, l'exquis petit livre joignant à un attrait romanesque certain, celui de qualités de sérieux et d'érudition bien faites pour lui concilier les suffrages des rébarbatifs savants que les trop séductrices illustrations eussent peut-être rebutés ou épouvantés. Le public, lui, n'est pas si timoré et va bravement au dernier-né des Nelumbos. De cette façon tout le monde est satisfait."

Rappelons que "Tabubu" est un roman égyptien anonyme, adapté par J.-H. Rosny, qui fut publié en 1893 chez E. Dentu, dans la Petite collection Guillaume. La convention littéraire de 1935 attribue la traduction et la préface de "Tabubu" à J.-H. Rosny aîné.

"La Mangeuse d'hommes" fut réédité en 1927 sous le nom J.-H. Rosny aîné.

Le Carillon du boulevard Brune n°8 (1894)

Le Carillon du boulevard Brune n°8 (1894)

Commenter cet article