Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Pierre Bonardi "J.-H. Rosny Jeune de l'Académie Goncourt" (1924)

29 Janvier 2015, 17:36pm

Publié par Fabrice Mundzik

Portrait de J.-H. Rosny Jeune, par Pierre Bonardi, publié dans Paris-Soir n°259 du 20 juin 1924 :

J.-H. ROSNY jeune
de l'Académie Goncourt.

J.-H. Rosny jeune est un de ces êtres privilégiés en qui le rêve et l'action forment un ensemble harmonieux.

Lamartine historien, Michelet, Chateaubriand, furent ses premiers maîtres, mais Balzac, Stendhal, Shakespeare et Cervantès furent ses exemples préférés.

L'Espagne et l'Angleterre, l'ayant passionné, il traduisit nombre d'auteurs espagnol et anglais et se maintient toujours en relations suivies avec le public britannique qu'il observe passionnément.
Il fut un intime de Goncourt et de Becque et débuta dans les lettres par une étroite collaboration avec son frère, J.-H. Rosny aîné ; à cette collaboration on doit entre autres chefs-d’œuvre : Le Bilatéral, L'Impérieuse Bonté, Vamireh.

Mais tous deux s'étaient mariés et habitaient à grande distance, ce qui devait bientôt les entraîner à écrire séparément. J.-H. Rosny jeune s'installa une vingtaine d'années dans les Landes où il attira Paul et Victor Margueritte, Gabriel d'Annunzio, Maxime Leroy, Gaston Chérau.
Ce grand sportsman est un architecte et un maître maçon parfait. Après avoir rendu célèbre la station d'Hossegor qu'il créa sur la côte d'Argent, il vient de s'établir dans un petit castel de Seine-et-Marne où il commence à exercer une action sociale importante.

Âgé aujourd'hui de soixante ans, il vous confond par sa jeunesse.

Elle est au surplus une des caractéristiques de ses romans récents, débordants de sociologie, notamment La Messe Mondaine, livre splendide et âpre, mais aussi livre exquis où il montre les profiteurs de la paix après avoir dépeint ceux de la guerre dans Mimi, Le Profiteur et le Poilu. La Carapace est une voluptueuse satire des milieux de la finance. Il étudie en ce moment le monde de la Mode.

Ce grand romancier est, avant tout, un homme qui vit intensément, agit avec ardeur, prend la vie au sérieux et les grandes questions à cœur.

Pierre Bonardi.

A propos des traductions de J.-H. Rosny Jeune, se référer au dossier "Que nous enseigne la convention littéraire de 1935 ?" publié dans Le Visage Vert n°23 de novembre 2013.

Plus d'informations sur J.-H. Rosny Jeune "architecte" et "maître maçon parfait" dans l'article Maison de villégiature dite Villa La Pierre bleue (1905).

De nombreux articles évoquent les liens entre Justin et Hossegor : Cliquez sur ce lien pour faire une recherche.

Pierre Bonardi "J.-H. Rosny Jeune de l'Académie Goncourt" (1924)

Pierre Bonardi "J.-H. Rosny Jeune de l'Académie Goncourt" (1924)

Pierre Bonardi "J.-H. Rosny Jeune de l'Académie Goncourt" (1924)

Pierre Bonardi "J.-H. Rosny Jeune de l'Académie Goncourt" (1924)

Commenter cet article

plombier paris 6 01/02/2015 11:30

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement