Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

4 Novembre 2014, 15:36pm

Publié par Fabrice Mundzik

"Le Trésor de la pagode", roman signé Paule Bayle, fut publié par la Librairie des Champs-Elysées en 1935. Il porte le n°8 de la collection Police Sélection.

Cet ouvrage est préfacé par J.-H. Rosny Jeune :

PRÉFACE DE M. ROSNY JEUNE

DE L'ACADÉMIE GONCOURT

Mademoiselle Paule Bayle, qui s'est fait connaître par tant de conférences érudites sur l'art de l'Extrême-Orient, s'est décidée à nous écrire un roman d'aventures dont le principal se trouve bien plus dans la partie documentaire que dans la partie criminelle et policière, malgré tout le pathétique de celle-ci. Le Trésor de la Pagode nous vient des profondeurs de l'histoire légendaire du Céleste Empire. L'auteur, dans une langue claire et élégante, s'appuie sur la réalité, et même sur une réalité assez proche puisqu'il s'agit ici d'une aventure de Monsieur de Goloubew, à qui nous devons des travaux remarquables sur Angkor, à qui nous devons même la conservation du temple et des régions voisines... Il y a là une partie mystérieuse pour nous, mais qui l'est bien moins pour l'oriental... M. de Goloubew a vu projeter devant ses yeux, par la volonté fluidique d'un bonze, les effroyables supplices endurés par des héros d'autrefois. Mademoiselle Paule Bayle en reproduisant ces scènes nous donne le frisson, d'autant plus qu'elle ne les invente pas.

De même nous pourrions trouver étranges les agissements de Oui, mais nous devons nous rappeler aussi que ces agissements étaient habituels chez les peuples de l'Extrême-Orient. Selon la sagesse de ces ancêtres de toute civilisation, l'enfant devait être protégé contre les forces invisibles qui s'efforcent à la destruction de l'être humain. Ne nous étonnons pas non plus de la légende de Li-té Kouai : elle est extraite de l'histoire des dieux, comme nous l'a dit Paule Bayle, qui ajoute que le placet de la Kouan Inn est une des formes heureuses de la prévoyante bonté de la déesse.

Il s'agit donc ici d'un renouvellement du roman policier, devenu, sous la plume charmante de l'auteur, un roman historique. Tel est le scrupule de Paule Bayle que son chapitre sur la télévision va chercher ses références dans l'article du Matin. Avec Le Trésor de la Pagode, nous tombons sur un nouveau filon de cette aventure qui passionne tellement le lecteur aujourd'hui. Vivre des émotions terribles, savoir que cette émotion ne s'égare pas, quelle source de jouissance profonde, quand il s'y ajoute un talent primesautier, qui fait valoir la beauté en même temps que le pathétique du récit.

Signé : J.-H. ROSNY JEUNE.

de l'Académie Goncourt.

Merci à Joseph Altairac pour ce document.

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

Paule Bayle "Le Trésor de la Pagode" (Librairie des Champs-Elysées - 1935)

Commenter cet article