Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

J.-H. Rosny : Réponse à l'enquête sur la réforme du mariage (1905)

19 Septembre 2014, 20:48pm

Publié par Fabrice Mundzik

Réponse, signée J.H. Rosny, à une enquête de René de Chavagnes publiée dans Gil Blas du 26 décembre 1905.

Une loi d'amour

La première réunion du Comité de réforme du mariage aura lieu le jeudi 28 courant, à 10 heures du matin à Gil Blas. Nous nous trouvons donc dans l'obligation de terminer, avant cette réunion, notre enquête sur le projet du président Magnaud, le Comité devant disposer pour ses travaux, de tous les éléments de cette enquête. Nous publierons aujourd'hui les dernières lettres qui nous sont parvenues de :

MM. J.-H. ROSNY

Monsieur et cher confrère,

Nous venons bien tard ! Tout a été dit et redit. Il serait abusif d'appuyer sur la pédale. Bornons-nous à émettre quelques vœux :

1° Aucune entrave au mariage dès que l'homme et la femme auront atteint leur majorité. Ni autorisation des ascendants ni paperasses. Rien qu'un extrait de l'acte de naissance.

2° Le régime matrimonial sera le régime de la séparation de biens. La femme et l'homme disposeront chacun de leurs biens respectifs et de leurs gains.

3° Facilités nouvelles apportées au divorce.

Pour les filles-mères, nous souhaitons que l’État, ou plutôt la commune, intervienne plus efficacement en leur faveur. On pourrait établir un impôt « de secours » sur les célibataires aisés.

En revanche, nous voyons de graves inconvénients à admettre la recherche de la paternité. Les filles honnêtes, loyales et fières se refuseraient à en tirer un bénéfice ; les autres déploieraient, pour en profiter, une industrie peu recommandable.

Croyez, monsieur et cher confrère, à nos sentiments très cordiaux.

J.-H. ROSNY.

Autres réponses publiées : Jacques Flach, Léopold Lacour, Maurice Leblanc, Raymond Poincaré, Marcel Prévost et Octave Uzanne.

J.-H. Rosny : Réponse à l'enquête sur la réforme du mariage (1905)

J.-H. Rosny : Réponse à l'enquête sur la réforme du mariage (1905)

Commenter cet article