Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Brève : J.-H. Rosny aîné et Mallarmé (1928)

5 Juin 2014, 08:25am

Publié par Fabrice Mundzik

Les brèves "Mallarmé mallarméen" et "Sommeil" furent publiés dans Les Nouvelles littéraires, artistiques et scientifiques du 29 septembre 1928.

 

Mallarmé mallarméen

C'est une histoire que conte volontiers J.-H. Rosny aîné et qu'il rappelait encore ces jours derniers à propos du trentième anniversaire de la mort de Mallarmé.

Aux funérailles de Verlaine, le poète avait prononcé un petit discours ravissant et fort clair.

La cérémonie terminée, Mallarmé s'en fut déjeuner chez le père Lathuille, avenue de Clichy ; un reporter vint l'y rejoindre et lui demanda le texte dudit discours.

Mallarmé prit du papier et de l'encre :

— Quel symbole, dit-il, que cette eau noire pour fixer la lumière de la pensée !

Et, reprenant son discours, il barra, ratura, griffonna en marge, dans les interlignes, en fit la chose la plus énigmatique qui fût. Il tendit enfin les feuillets au journaliste :

— J'ai mis quelques ombres, fit-il simplement.

 

Sommeil

C'est au même Rosny qu'il confiait un jour :

— Voilà douze ans que je ne dors plus !

Rosny crut avoir mal compris :

— Vous dormez peu ? ou mal ?

— Du tout, du tout, je ne dors pas, je reste éveillé vingt-quatre heures par jour.

— Quoi ? vous avez passé douze ans sans dormir ?

— Exactement. C'est moins pénible que vous ne croyez. L’homme aurait pu vivre sans sommeil. Ce n'est pas un vrai besoin, c'est une faveur.

Brève : J.-H. Rosny aîné et Mallarmé (1928)

Brève : J.-H. Rosny aîné et Mallarmé (1928)

Commenter cet article