Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
J.-H. Rosny

Brève : Contemporain préhistorique (1905)

1 Avril 2014, 09:55am

Publié par Fabrice Mundzik

Tout le monde, ou peu s'en faut, connaît Gaétan Lecroteux alias "L'homme qui se prend pour Rahan" dont le compte Youtube "a été clôturé suite à des cas graves ou répétés de non-respect des Conditions d'utilisation".

D'autres sont allés bien plus loin que lui, comme l'indique cet article extrait de La Jeunesse illustrée n° 129 du 13 août 1905, que je vous laisse découvrir.

* * *

Contemporain préhistorique.

Dans les périodes originaires de l'humanité, une des plus curieuses est celle des peuples lacustres.

Aux temps préhistoriques, les riverains des grands lacs, vivant de pêche et de chasse, obligés de se mettre à l'abri des fréquentes incursions des peuplades de la plaine ou de la montagne, avaient avec un art déjà parfait, édifié des villages entiers reposant sur des pilotis profondément enfoncés dans le fond de l'eau.

Le soir, les veilleurs, chargés d'assurer la sécurité de la tribu endormie, retiraient la passerelle reliant les habitations à la terre ferme, et c'est ainsi que des générations se succédèrent, vivant entre le ciel et l'eau.

Les vestiges de l'époque lacustre retrouvés par des sondages, notamment dans les lacs d'Annecy, du Bourget et de la Suisse, nous donnent l'idée d'une civilisation remarquable. Des bijoux d'or et d'argent d'une belle forme, des poteries curieuses, des ustensiles variés et même des vases de verre irisé, sont là pour en témoigner. Il n'est pas jusqu'à la cause de la disparition de la cité lacustre du lac du Bourget qui ne vienne nous surprendre : en effet les pilotis et les objets calcinés retirés du fond de l'eau ont établi que celle-ci avait disparu dans un incendie.

Un industriel retiré, M. Henneberg, ayant conçu un goût très vif pour ce genre d'habitation, en a fait construire une sur le lac de Constance, d'après le plan exactement reconstitué qui existe au musée de Zurich.

Celle-ci est située à 200 mètres de la rive ; on y accède par une passerelle sur pilotis, élevée environ d'un mètre au-dessus de l'eau.

Composée d'une unique et vaste salle entourée d'une véranda de 2 mètres de large, elle est construite tout en bois et le plancher est recouvert de terre durcie.

Pour plus de couleur locale, cette villa lacustre est décorée de dessins primitifs tracés au charbon et au sang de bœuf.

On ne nous dit pas si, pour compléter l'illusion, l'amateur d'anthropologie arbore le costume des peuplades primitives !

* * *

A lire aussi :

BIBLIOGRAPHIE : Eyrimah (Roman lacustre)

Collectif "L'Homme préhistorique. Images et imaginaire" (L'Harmattan - 2000)

Brève : Contemporain préhistorique (1905)

Brève : Contemporain préhistorique (1905)

Commenter cet article