Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

14 Avril 2014, 17:54pm

Publié par Fabrice Mundzik

"Tabubu" est un conte égyptien (même s'il est présenté comme un roman sur la page de titre !) traduit par J.-H. Rosny. On peut même parler d'adaptation, plutôt que de traduction, dans ce cas précis.

Il fut publié chez E. Dentu, dans la Petite collection Guillaume, en décembre 1893.

Les illustrations in et hors-texte sont de Luděk Marold et Mittis.

La longue préface est reprise en partie dans la chronique "Bibliographie - Tabubu – Rêve et Vie", de J. de Boriana, parue dans Le Carillon du boulevard Brune n°7 de décembre-janvier 1894. Il s'agit d'un alias de... J.-H. Rosny aîné !

La convention littéraire de 1935 attribue la paternité de cette traduction à J.-H. Rosny aîné.

A ce sujet, se référer au dossier "Que nous enseigne la convention littéraire de 1935 ?" publié dans Le Visage Vert n°23 de novembre 2013.

Extrait de Le Carillon du boulevard Brune n°8 (1894) :

"Tabubu, ici comme ailleurs, a excité la plus vite curiosité, l'exquis petit livre joignant à un attrait romanesque certain, celui de qualités de sérieux et d'érudition bien faites pour lui concilier les suffrages des rébarbatifs savants que les trop séductrices illustrations eussent peut-être rebutés ou épouvantés. Le public, lui, n'est pas si timoré et va bravement au dernier-né des Nelumbos. De cette façon tout le monde est satisfait."

Extrait de "Flèches... sur", par Pierre Massé, paru dans L'Archer n°3 de mars 1932 :

"La première trace de l'intérêt que Rosny porte à l'ancienne Egypte apparaît en 1887, dans ce livre étonnant qui a nom le Bilatéral. Que ne trouve-t-on pas dans ce Bilatéral ! [...] Il apparaît en 1893 avec la publication, dans la Petite Collection Guillaume d'un conte égyptien appelé Tabubu, précédé d'une longue préface sur la vie sociale et les mœurs du pays. Tabubu avait été précédemment traduit du texte démotique et intitulé Le Roman de Setna, par Eugène Rèvillard (Paris, Leroux, 1877). Rosny s'est-il souvenu de ce titre, antérieur au sien, pour l'appellation des Femmes de Setnê ? La chose paraît assez vraisemblable pour qu'on la signale en passant."

A lire aussi :

Le Carillon du boulevard Brune n°7 (1894)

Le Carillon du boulevard Brune n°8 (1894)

Le Carillon du boulevard Brune n°9 (1894)

J.-H. Rosny aîné "Les Femmes de Setnê" (Flammarion - 1931)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Anonyme "Tabubu", trad. de J.-H. Rosny aîné (Dentu - 1893)

Commenter cet article