Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

31 Mars 2014, 08:34am

Publié par Fabrice Mundzik

"L'Affaire Derive", roman de mœurs contemporaines, est le premier volume publié sous la signature J.-H. Rosny Jeune suite à la séparation des frères J.-H. Rosny.

Nous précisons bien "volume" et non "texte" : des articles, chroniques, contes et nouvelles ont bien été publiés sous cette nouvelle signature avant la parution de "L'Affaire Derive".

Ce roman publié chez Calmann-Lévy en 1909 est dédié à Maxime Leroy :

Après la longue série des œuvres écrites en collaboration sous le nom collectif de J.-H. Rosny, je tiens a dédier ce premier livre qui paraîtra sous ma nouvelle signature à mon ami Maxime Leroy, auteur de La Loi et des Transformations de la Puissance publique.

J.-H. Rosny Jne.

Pour mémoire, la fin de la collaboration entre les deux frères remonte à 1908. Lire à ce sujet : J.-H. Rosny aîné "Marthe Baraquin" (Plon - 1909)

Extrait de la "Petite chronique des Lettres", parue dans Le Figaro du 3 décembre 1909 :

Depuis le divorce littéraire survenu entre les frères Rosny, nous avons eu, plusieurs fois déjà, l'occasion d'apprécier des œuvres nouvelles dues à M. J.-H. Rosny aîné cela nous promettait, pour quelque jour un J.-H. Rosny jeune qui sans doute voudrait user de sa liberté reprise pour nous donner sa mesure personnelle et une grande curiosité attendait ce début dans les lettres d'un écrivain que tant d'œuvres publiées depuis vingt ans ont rendu — si j'ose dire — « à moitié » célèbre.

Ce premier ouvrage paraît aujourd'hui à la librairie Calmann-Lévy. C’est un roman de mœurs contemporaines intitulé l'Affaire Dérive. On y retrouve ces qualités de composition, cette ingéniosité dans l'agencement des péripéties, qui firent la fortune de tant d'ouvrages dus à la collaboration des deux frères. On y retrouve aussi, portés presque à l'excès, ce don d'observation minutieuse, cette richesse de détails dans la description des hommes et des choses; oui, vraiment, il semble que M. J.-H. Rosny jeune décrive trop bien, trop parfaitement, avec un luxe trop généreux de détails pittoresques; il n'est pas un repli de l'âme de ses personnages, pas un détail de leur existence, qui soient laissés dans l’ombre ; nous les connaissons parfaitement, nous vivons avec eux tous les détails de cette tragédie, nous devenons les familiers de tous ces types de province, campés avec une précision et une force extraordinaires.

Notre imagination n'a plus rien à faire. Ne le regrettons pas, ce serait se plaindre sans doute que la mariée est trop belle.

A lire aussi :

Maison de villégiature dite Villa La Pierre bleue (1905)

Anonyme "Hossegor : Comment on sauve un site" (1924)

Eve et Lucie Paul-Margueritte "Deux frères, deux sœurs, deux époques littéraires" (1951)

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

J.-H. Rosny Jeune "L'Affaire Derive" (Calmann-Lévy - 1909)

Commenter cet article