Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
J.-H. Rosny

Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique n°10 bis (juin-août 1992)

2 Novembre 2013, 09:45am

Publié par Fabrice Mundzik

Document transmis par Guy Costes.

Dans le Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique (BAAAF) n°10 bis de juin-août 1992 se trouve l'article :

  • La Jeune vampire, de J.-H. Rosny aîné, par H. Laly

JH ROSNY aîné

"La jeune vampire" minuscule broché de la bibliothèque nilsson (n°6) avec jaquette couleur illustrée.

Ce petit ouvrage est un recueil de nouvelles dont la seule qui nous concerne soit "La jeune vampire", toutefois ce texte occupe plus de la moitié du livre soit 130 pages.

Une discussion entre amis sur la sorcellerie amène l'un d'eux à narrer l'histoire d'une "vampire".

Femme au teint blafard mais incroyablement belle, Evelyn Grovedale depuis un incident non négligeable, présente des particularités mystérieuses. En effet elle fut attestée morte par deux médecins, son corps commença même à se décomposer pourtant au matin du quatrième jour, elle ressuscita.

On eut dit qu'elle était double, elle avait perdu la mémoire et ne manifestait plus aucun égard envers les siens, de plus elle parlait à la première personne pour le présent mais faisait intervenir une personnalité indécise pour tout ce qui était antérieur.

Après sa résurrection les membre de sa famille furent peu à peu atteints d'un mal étrange qui se manifestait par un besoin constant de sommeil accompagné d'une pâleur excessive. La fin de ce mal coïncida avec l'apparition de James Bluewinkle qui devint le mari d'Evelyn. Ce fut alors à son tour de s'anémier ce qui motiva son départ pour un sanatorium, où après 1 quinzaine il avait totalement récupéré ses moyens.

Mais un mois après son retour il se retrouva dans la même torpeur maladive, ce qui l'incita à étudier sa femme de prés, c'est ainsi qu'un soir, simulant un sommeil profond, il la surpris portant ses lèvres à son cou. Devant la faiblesse grandissante qui l'envahit, il rejeta sa femme en ayant la certitude qu'elle était un vampire.

En sanglot, elle lui avoua puiser sa force vitale dans le sang des autres, et lui stipula que sous l'enveloppe charnelle de Evelyn Grovedale se cachait un autre être. Elle avait survécu en puisant son fluide sur chacun des membres de sa famille à tour de rôle afin de ne pas trop les épuiser.

Elle affirma provenir d'une autre humanité, étrangère à ce monde mais elle était incapable dans son corps actuel d'exprimer la nature de sa précédente existence. De ce jour elle se laissa dépérir, ce qui incita son époux à conter l'histoire à un médecin de ses amis, qui dès constatation des faits voit une aubaine pour la science et fait tout ce qui est en son pouvoir pour la sauver. Il fait même venir des volontaires pour lui fournir le sang nécessaire à sa survie, mais celle-ci refusant de s'alimenter meurt.

Chose étrange, après sa mort, sa pâleur régresse et sa peau reprend une teinte normale.

Après la constatation du décès Evelyn ressuscite (one again), trou de mémoire total ; effusion de où suis je ? ; qui suis je ? et qui êtes vous ? (à son mari)

VOUS l'avez deviné, c'est le retour de la véritable Evelyn Grovedale dont le seul souvenir des six mois précédents est un flottement dans un monde effrayant et indescriptible.

Elle a cependant l'impression d'avoir connaissance du mariage de son mari, ainsi que de quelques détails mais uniquement en tant que spectatrice sans jamais avoir eu une impression de participation.

Dorénavant, plus besoin de sang mais James doit réaménager sa vie car c'est bien une étrangère qu'il a épousé. Afin de laisser du temps à Evelyn pour s'adapter au changements qui ont eu lieu, il passe son temps en voyages et.... en nuit sur le canapé (et oui, après tout ce n'est pas elle sa femme). Contre toute attente elle apprend un état de grossesse avancée.... (suspense) l'enfant sera ou non normal ???

L'enfant qui vient au monde a pour seul point commun avec sa mère une blancheur de peau surprenante, il se nourrit normalement et ne semble pas avoir besoin de sang pour vivre ce qui entraîne une meilleure entente de ses « parents" qui finissent par se remarier.

Un jour pourtant James glissant son pouce dans la bouche du bébé se sentit faiblir et les gouttes de sang qu'il vit sur son doigt lui indiquèrent bien qu'il tenait dans ses bras un petit vampire en puissance mais il ne le confia jamais à sa femme.

Seul le docteur et ami de James fut mis dans la confidence et il se garda bien d'en faire de la publicité. Ce neurologiste mis plus tard au point une fabuleuse découverte qui révolutionna le monde des sciences biologiques et ce grâce au petit rejeton.

JH Rosny aîné écrivit ce texte en 1920, c'est donc une incursion dans le fantastique brillamment réussie.

Il faut rappeler que la vie de l'auteur s'étale de 1856 à 1940 et de par sa situation privilégiée, à cheval entre 2 siècles il garde du 19ème une influence évidente. En fait, le thème du vampirisme est le plus abondant à cette période : rappelons nous de "Carmilla" de Sheridan le Fanu ; il s'agissait d'une femme vampire, un aura mystérieux et sensuel en émanait tout comme l'Evelyn de notre nouvelle. C'est bien à un monde parallèle que fait allusion JHR, les vampires de ces deux textes proviennent bien de l'autre coté du miroir. Rappelons aussi que "DRACULA" est né de BRAM Stoker en 1897 d'une semblable inspiration.

Dans "Un Autre monde" de JHR, un enfant naît avec une vision extraordinaire lui permettant de percevoir un monde parallèle [il s'agit certainement de celui d'où provient la jeune vampire].

NB : ce texte se retrouve dans le recueil "La Vampire de Bethnal Green" couplé avec 2 superbes nouvelles mais ceci est une autre histoire.

H. LALY

La couverture provient du référencement détaillé en cours sur BDFI : Bulletin des Amateurs d'Anticipation Ancienne. Scan mis en ligne par Ismaël II.

La Jeune vampire, de J.-H. Rosny aîné, par H. Laly in Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique n°10 bis (juin-août 1992)

La Jeune vampire, de J.-H. Rosny aîné, par H. Laly in Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique n°10 bis (juin-août 1992)

La Jeune vampire, de J.-H. Rosny aîné, par H. Laly in Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique n°10 bis (juin-août 1992)

La Jeune vampire, de J.-H. Rosny aîné, par H. Laly in Bulletin des amateurs d’anticipation ancienne et de littérature fantastique n°10 bis (juin-août 1992)

Commenter cet article